Comment conclure un entretien d’embauche

 

Si votre CV a plu, vous êtes sur le bon chemin pour avoir un entretien d’embauche. Mais rien n’est encore gagné et ce n’est pas l’étape la plus facile. C’est plus aisé de se vendre en écrivant sur un papier que d’être en face d’un recruteur qui embauchera le candidat qui c’est le mieux vendu. Je ne connais personne qui n’est pas stressé lors de ce type de rendez-vous. C’est normal, vous jouez votre avenir lors de cet entretien et les recruteurs le savent donc respirez un bon coup ça va bien se passer. Cela ne suffit pas ? Je vous conseille alors cette vidéo.

 


On trouve beaucoup de conseils et de vidéos sur le net pour réussir un entretien d’embauche mais celle-là vous explique comment conclure un entretien d’embauche. Quand on y pense, c’est un moment important et si l’on rate cette partie on rate tout l’entretien.

Les conseils sont précis et surtout très judicieux et l’on en apprend beaucoup sur ce qu’il faut dire et faire mais surtout sur ce qu’il ne faut pas faire ! Je vous laisse la regarder, vous allez apprendre plein de choses et surtout des répliques auxquelles vous n’auriez sans doute pas pensé !

Lire la suite

Comment rédiger un CV efficace ?

Du CV dépend votre avenir professionnel. Un recruteur ne passe que quelques secondes dessus et il vaut donc mieux ne pas le rater.
Dans cette vidéo, vous allez apprendre toutes les astuces pour rédiger un CV dans les règles de l’art. Que doit-il comporter, comment mettre en valeur ses expériences professionnelles, comment SE mettre en valeur sont autant de questions dont vous trouverez les réponses dans cette vidéo.
On entend un peu tout et n’importe quoi sur la rédaction d’un CV. Tout le monde pense avoir le bon modèle mais c’est loin d’être le cas.
Cette vidéo est claire, bien expliquée, informative et est une mine d’or pour tous ceux qui recherchent des conseils ou des astuces.
Le CV est bien souvent le premier contact entre vous et votre futur (je l’espère) employeur. C’est également lui qui va faire toute la différence et qui fera qu’au bout vous aurez un entretien d’embauche.
Ecoutez bien les conseils de cette vidéo très bien réalisée, notez tous les conseils et astuces, regardez là à nouveau avant de rédiger votre propre CV et vous mettrez toutes les chances de votre côté pour obtenir un poste en fonction de vos qualités et de vos expériences.

Lire la suite

L’attractivité de la filière comptabilité-finance

Certains métiers évoluent et offrent des belles opportunités de carrière. C’est pourquoi j’ai voulu vous parler aujourd’hui de la filière comptabilité.

La vidéo que je vous présente résume bien pour moi l’importance de plus en plus grande de la finance d’entreprise. Ludovic Bessière vous explique bien comment ce secteur a évolué et notamment au niveau des compétences humaines. La qualité de communication devient essentielle dans ce type de poste.

Les compétences techniques sont également très recherchées comme l’explique Ludovic Bessière.

Dans la deuxième partie de cette vidéo, une interview de Béatrice Boiteau vous permet de prendre conscience que c’est un secteur qui recrute et où le taux de chômage est presque égal à 0. Il n’est pas mis en valeur même si des efforts sont faits à ce niveau mais de plus en plus d’entreprises mettent en avant ce secteur qui offre de nombreuses opportunités de carrière.

Si la finance ou la comptabilité vous tentent, si vous aimez manier les chiffres et travailler dans un secteur offrant de grandes perspectives d’évolution de carrière vous allez être séduits par ces deux interviews claires et informatives.

Lire la suite

Détails sur le BTS Banque, conseiller de clientèle

Confronté à des départs à la retraite massifs, le secteur bancaire fait partie de celui qui recrute le plus et c’est loin d’être terminé ! Le BTS Banque a donc de beaux jours devant lui et des atouts non négligeables pour attirer les jeunes ! Pour savoir tout sur ce BTS, suive notre petit guide !

54267-target-banque-finance-audit-520x247

Conseiller clientèle : son rôle

Le BTS Banque conseiller de clientèle forme des conseillers ou chargés de clientèle sur le marché des particuliers ou des professionnels. Ils font partie d’une équipe de force de ventre dans le secteur bancaire et financier. Le candidat qui obtient son BTS possède de solides compétences techniques et plus précisément financières, fiscales et juridiques. Il a appris durant son BTS à acquérir de grandes compétences comportementales et commerciales.

Le BTS Banque est en contact permanent avec la clientèle. Ses rôles sont définis ainsi :

–          Il commercialise l’offre de produits et services de la banque qui l’emploie

–          Il informe et conseille la clientèle dont il a la charge

–          Il prospecte de nouveaux clients dans le but d’étoffer son portefeuille client

–          Il ouvre et suit le bon fonctionnement des comptes de ses clients

–          Il développe une relation de confiance avec ses clients

La formation BTS Banque en détail

Cette formation, qui dure deux ans, possédait il y a peu deux options : le marché des particuliers et le marché des professionnels. Elles n’existent plus et ont été regroupées par la dénomination « BTS Banque conseiller clientèle ».

La Formation comprend 12 semaines de stage dans un établissement bancaire qui sont réparties sur les deux ans que dure le BTS. Sachez qu’il est possible de faire ce BTS en alternance. Dans ce cas-là, vous passerez deux semaines en entreprise et une semaine à l’école.

Durant le BTS, les enseignements suivants sont enseignés :

–          Culture générale et expression

–          LV11

–          Gestion de la clientèle et communication professionnelle

–          Econome générale

–          Economie d’entreprise

–          Techniques bancaires

–          Actions bancaires appliquées

–          Aide à la vie professionnelle

Quelles sont les conditions d’admission

Le BTS Banque est ouverte à tous ceux qui ont le Baccalauréat. Ceux qui sont titulaires d’un Bac ES ou d’un Bac STMG  sont préférés s’il y a plus de candidats que de places dans la formation.

Les candidatures sont soumises à l’établissement d’un dossier et les élèves doivent passer un entretien de motivation.

Dans le cas d’un BTS Banque en alternance, le candidat devra trouver l’établissement bancaire pour ses stages.

Et après le BTS ?

Les jeunes titulaires du BTS peuvent directement accéder à un poste de conseiller clientèle. Mais souvent, ils commencent leur carrière en tant que chargé de clientèle avant que l’établissement leur attribue un portefeuille de clientèle.

Le fait d’avoir un Bac + 2 peut leur ouvrir d’autres portes : assurance, finances ou des postes à responsabilités managériales.

Ils peuvent également continuer leurs études à un niveau supérieur :

–          Assistant commercial banque et assurance

–          Une licence pro assurance, banque ou finance

–          Une école de commerce

Le BTS Banque est une formation diplômante mais surtout qualifiante avec à la clé un emploi presque assuré vu la demande dans ce secteur !

students having a test in a classroom

Lire la suite

Tour d’horizon des métiers qui recrutent

 

En temps de crise, les opportunités de trouver un emploi se font rares. Avec le nombre de chômeurs qui augmentent, le marché de l’emploi ne rassure pas. Malgré tout, il faut savoir qu’il existe des métiers qui eux recrutent au maximum mais qui ne trouvent pas de candidats. Aides-soignantes, assistantes maternelles, informaticiens, cadres commerciaux…petit tour d’horizon de ces métiers qui n’attendent que vous !

business-740074_640

Les services à la personne : un gisement d’offres d’emplois !

La demande de candidats pour le marché du service à la personne est en constante augmentation depuis des années et ce n’est pas près de s’arrêter. Plusieurs carrières sont possibles : gardes d’enfants, ménage, entretien mais également soins et aide auprès des personnes âgées.

Autrefois, ce type de services à la personne était le « rôle » de la famille, des voisins, des amis ou des femmes au foyer. Mais cela à bien changer. Les femmes travaillant de plus en plus et le nombre de personnes âgées étant en constante augmentation, la création de postes dans ces domaines est de plus en plus importante.

Ces métiers ne demandent pas de longues études et les formations sont courtes mais concrètes. Si vous aimez le contact, si vous avez de la patience et que vous aimez vous rendre utiles, le service à la personne peut vous intéresser. Les salaires ne sont pas très élevés mais la demande étant de plus en plus grande, ils risquent d’augmenter d’ici quelques années.

Les métiers de la santé

On le sait, on manque de professionnels de santé dans les hôpitaux, les cliniques, les maisons de retraites. Il y a également une pénurie de médecins dans de nombreuses régions et c’est d’ailleurs pour cela que le pourcentage d’élèves en première année de médecine reçus a été revu à la hausse.

Les infirmiers, aides-soignantes et les sages-femmes sont très demandés avec plus de 78 000 postes prévus en 2015.

Les autres métiers qui recrutent

Les entreprises cherchent des informaticiens avec des compétences ! Bac + 2 à Bac + 5 plus de 200 000 postes sont prévus chaque année. C’est un secteur où vous ne connaîtrez pas le chômage.

Les métiers moins qualifiés sont en pénurie de candidats. Maçons, serveurs, cuisiniers, conducteurs de bus, manutentionnaires, le choix des postes est vaste ! Ces métiers sont peu attractifs pour les jeunes. Ils pensent qu’ils sont peu rémunérés, durs et n’ont pas la côte. Pourtant, certaines entreprises offrent de véritables opportunités de carrière et des salaires motivants étant donné le manque de candidats !

Les entreprises embauchent également des cadres commerciaux, administratifs, financiers ou comptables. Les assurances et les banques vont avoir une véritable demande de candidats d’ici quelques temps avec de nombreux départs en retraite dans les années qui viennent.

Vous connaissez maintenant les métiers qui recruteront demain et qui embaucheront à tour de bras d’ici 2020. Qualifiés ou non, cela reste des opportunités d’emploi sûres qui peuvent vous aider à choisir votre orientation scolaire ou votre reconversion professionnelle.

 

top_30_metiers_recrutent

Lire la suite

prothésiste-ongulaire-2

Détails sur la formation de prothésiste ongulaire

Une prothésiste ongulaire est une personne qui prend soin des ongles dans le but d’embellir les mains et les pieds. Elle est aussi appelé styliste ongulaire. Ce métier est majoritairement pratiqué par les femmes, c’est pour cela qu’on dit communément « Une prothésiste ». A ne pas confondre avec une esthéticienne, qui, elle, a un diplôme d’esthétique reconnu.

Ce métier est très en vogue et les emplois sont à pourvoir massivement partout en France. Si vous avez une formation dans le domaine, vous ne connaitrez pas le chômage. En effet, le marché de la beauté connait un essor remarquable depuis quelques années. Après le visage et le corps, les femmes et de plus en plus d’homme se focalisent sur les mains.

prothésiste ongulaire

La plupart des prothésistes travaillent en institut spécialisé dans les ongles mais depuis quelques temps les instituts de beauté généralistes proposent aussi des soins des ongles. Certaines sont itinérantes et peuvent se déplacer chez les clientes. Les horaires sont souvent de 9h à 19h y compris le samedi. Le salaire de débutante est d’environ 1400€ par mois sans compter les pourboires.

La formation

Il n’existe pas de diplôme à proprement parler de prothésiste ongulaire mais une formation sérieuse est indispensable pour bien pratiquer. En effet, ce métier demande des connaissances techniques pointues pour bien traiter les clients.

Les formations se font entre quelques jours à 4 semaines selon les établissements. Elles sont souvent dispensées par les marques de produits pour les ongles ou par les instituts connus. Il y a une partie théorique importante et une partie pratique qui se fait sur mannequin et / ou sur des vraies mains.

Le programme de formation comprend les points suivants :

  • Le modelage des ongles avec de la résine ou du gel pour les rendre plus solides et esthétiques
  • La french manucure : couper les ongles, repousser la cuticule et vernir. Attention, seules les personnes ayant un CAP d’esthéticien peuvent pratiquer cette technique
  • La pose de faux ongles par diverses méthodes
  • La réparation d’ongles abimés
  • Art nail : pour apprendre à faire des beaux motifs sur les ongles
  • L’hygiène des instruments et du lieu de travail
  • Les maladies des ongles et des mains
  • La vente
  • La comptabilité et la gestion de stock

A la fin de la formation, une attestation vous sera remise mais vous n’aurez pas de diplôme. Cependant cette seule attestation vous ouvrira toutes les portes des instituts. [Note: Vous trouverez plus d’infos sur les formations de prothésiste ongulaire sur ce site]

Comment bien choisir la formation ?

Nous vous conseillons de visiter toutes les écoles qui vous intéressent et de voir si elles sont sérieuses. Pour commencer une formation complète doit durer au moins 3 semaines, sinon vous n’aurez pas le temps de tout voir et de pratiquer. Ensuite, si vous souhaitez que votre formation soit prise en charge par Pôle Emploi ou un autre organisme de l’état, l’établissement de formation doit avoir un numéro d’agrément lui donnant droit de dispenser cette formation.

Ensuite, la réputation de l’école joue beaucoup. Demandez à quelques instituts esthétiques quelles sont les écoles dont sont issues les prothésistes qu’ils embauchent. Cela peut vous garantir d’être embauchée rapidement après la formation.

Enfin, vérifiez bien le programme de formation qui doit prévoir tout ce que nous avons évoqué plus tôt. Il doit aussi vous convenir et vous donner confiance pour vous lancer après les cours. N’oubliez pas de vérifier que les professeurs sont disponibles pour vous aider entre les cours et surtout pour la pratique. Demandez comment cela se passe pour la partie pratique : le nombre d’heures sur mannequin et sur des vraies mains et qui doit se charger de trouver des « cobayes ». Souvent, le centre de formation comporte un institut qui a pignon sur rue. C’est idéal car vous pourrez pratiquer sur des vraies clientes et vous entrainer à discuter sur leurs besoins.

En effet, le métier de prothésiste ongulaire demande d’être à l’aise avec les autres puisque vous passerez vos journées avec des clientes. Vous devez les écouter et tenir la conversation pendant près d’une heure avec chacune, tout en les rassurant sur le traitement que vous leur prodiguez.

Une fois l’attestation en poche, il ne reste plus qu’à trouver un poste. Cela ne devrait pas être difficile puisqu’il y a en moyenne 400 à 800 postes à pourvoir par mois, en France.

Lire la suite

aide soignante

Détails sur la formation Aide Soignante

L’aide soignante est un métier du paramédical communément appelé l’AS. Sous la direction d’infirmiers, l’AS prodigue des soins simples aux patients, s’occupe de leur hygiène et celle de leur environnement (lit, chambre, salle de bain), les aide à être autonome et peut donner des médicaments prescrits par un médecin. L’AS peut aussi être amené à cuisiner dans le cadre d’un soin à domicile. En somme, il s’occupe d’aider le quotidien d’une personne dépendante que ce soit dans un milieu hospitalier ou dans le cadre d’une hospitalisation à domicile.

L’AS peut travailler n’importe quel moment du jour comme de la nuit, y compris le week end. Ce qui fait que son salaire varie en fonction de cela mais aussi beaucoup de l’ancienneté, du type de contrat et du service dans lequel il travaille. Le salaire moyen est donc entre 1300€ et 2000€.

Le diplôme d’aide soignante

Pour exercer ce métier, il est obligatoire d’avoir le diplôme d’état d’aide soignant qui peut être obtenu après 10 mois de formation, ouverte aux personnes de plus de 17 ans, sans aucune condition d’autres diplômes préalables. De plus, ce diplôme peut également être obtenu par validation des acquis si vous avez travaillé dans le domaine et que vous pouvez justifier d’activités salariales ou de bénévolat durant plusieurs années.

La formation d’aide soignante

Elle comporte 1435 heures réparties sur 10 mois en continu ou non. Pour ce dernier cas, la durée totale ne doit pas excéder 2 ans. La formation est coupée en partie théorique et partie pratique en clinique ou institut (avec 6 stages à effectuer). Il y a 2 sessions par an débutant soit en janvier soit en septembre.

La partie théorique est découpée en 8 modules correspondant à 8 compétences à acquérir pour exercer le métier d’AS :

  • Comment accompagner une personne dans les activités de la vie quotidienne (4 semaines)
  • Connaitre l’état clinique d’une personne (2 semaines)
  • Apprendre les soins de base (5 semaines)
  • Ergonomie de l’environnement du patient (4 semaines)
  • Cours sur la relation et la communication (2 semaines)
  • Apprendre l’hygiène des locaux hospitaliers (1 semaine)
  • La transmission des informations sur les patients entre AS et aux infirmiers (1 semaine)
  • Savoir Organiser le travail (1 semaine)

Chaque module doit être validé soit par examen écrit, soit par examen oral devant un jury soit par un examen pratique en salle de TP soit en condition réelle dans un hôpital lors d’un stage. (vous trouverez bien plus d’informations sur le site futureaidesoignante.com)

Les stages

Le candidat doit faire 6 stages de 840 heures en tout. Cela peut se passer dans un établissement de santé, dans un centre médico social ou à domicile, selon le module que vous devez valider.

A chaque stage, vous aurez un responsable d’accueil et d’encadrement sur place qui vous dirigera et évaluera le niveau acquis selon les compétences recherchée, selon un support d’évaluation précis. Au bout des 6 stages, l’équipe pédagogique fera un bilan pour savoir si vous avez droit au diplôme. Sachez que vous devez avoir au moins la moyenne pour chaque module pour qu’il soit validé.

L’obtention du diplôme par validation des compétences

Certains modules peuvent être dispensés si vous avez déjà le diplôme d’auxiliaire de puériculture, le diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale ou de la mention complémentaire aide à domicile ou du titre professionnel d’assistant de vie aux familles. Vous pouvez vous renseigner auprès des écoles d’aide soignant.

Et pour ceux qui veulent accéder au diplôme professionnel d’aide-soignant par la validation des acquis de l’expérience, vous devez justifier des compétences professionnelles acquises dans vos activités professionnelles, en lien avec les 8 modules cités plus haut. Ces activités peuvent être salariales ou non ou bénévole dans un établissement de santé ou à domicile d’un patient. La durée totale d’activités professionnelle exigée est de trois ans.

Pour obtenir le diplôme par validation des compétences, vous devez faire une demande de livret de recevabilité et déposer une demande de validation. Si votre demande est acceptée, vous devrez suivre une formation de 70 heures obligatoire. Ensuite vous passerez devant un jury pour un entretien et pour valider vos compétences. Suite à cela, si tout est validé, vous recevrez votre diplôme d’aide soignante.

 

 

Lire la suite